Liénor aux Kerguelen


Formation à Toulouse
23 octobre 2009, 20:38
Filed under: préparation du voyage

Le départ approche à grand pas et je suis à Toulouse pour apprendre l’un des aspects de mon métier sur le terrain : le radiosondage. Eh oui, en tant que météo à Kerguelen, nous avons l’immense privilège de jouer avec les ballons ! La semaine qui vient de s’écouler a donc réuni les météorologues futurs hivernants à Dumont d’Urville et à Kerguelen, ainsi que les VCAT qui assureront cette tâche technique à l’île Amsterdam.

Je ne vais pas rentrer dans les détails de la préparation de la sonde, ni du suivi du sondage en cours, ni des tâches de maintenance sur lesquelles on nous a formé aussi, puisque finalement le plus spectaculaire dans tout ça, c’est quand même le moment du lâcher de ballon-sonde.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça m’amuse beaucoup. Je rêve de faire du radiosondage depuis que je suis rentrée à la météo et j’ai travaillé dans plusieurs de mes projets sur des aspects théoriques de ce qu’on appelle la « mesure d’altitude ». Voilà enfin mon voeu exaucé :

preparation-ballon

Ma sonde est bien accrochée à son ballon ; ici à Toulouse, nous y intercalons un ralentisseur, sorte de parachute qui préviendra des éventuels risques d’accident lorsque le ballon éclatera et que la sonde retombera. Je n’ai plus qu’à sortir dehors pour que l’hélium et Archimède s’associent pour envoyer le tout jusqu’à 20km d’altitude environ !

prete-a-lacher

mon-ballon

Et voilà la sonde et le ballon dans les airs !

Ne perdons pas de vue qu’à Kerguelen, ce que je prends un peu comme un jeu sera compliqué par les vents qui font toute la réputation de l’archipel… La radiosondage devient alors un sport, et les ballons que nous voyons partir ici verticalement partiront horizontalement, au risque d’endommager la sonde ! Cela dit, c’est quand même une chance d’avoir l’impression de jouer quand on fait son métier.

Publicités