Liénor aux Kerguelen


Un week-end à Studer
30 juillet 2010, 00:20
Filed under: découverte

C’était il y a deux semaines, déjà… Je m’en serais voulue de quitter Kerguelen sans avoir été jusqu’à Val Studer, à environ 4h de marche de Port-aux-Français. Voilà plus d’un mois que je n’avais pas quitté la base, il fallait remonter au 8 juin pour un court aller-retour à Molloy sur deux jours (tellement rapide que je ne crois pas en avoir parlé dans mon blog) Ca me démangeait dans les jambes, c’eut été dommage de ne pas faire encore une manipette avant de partir. Retrouver encore un peu la vie de cabane, marcher dans les souilles et l’acaena, traverser des rivières, subir le vent, regarder les nuages s’accrocher aux montagnes et avoir le souffle coupé par la majesté de ces dernières. Studer aurait pu être ma première destination, elle aura été la (ou l’une des) dernière(s). Et en trois jours, j’ai retrouvé tout ce qui fait que Kerguelen est Kerguelen.

Nous sommes partis samedi 17 au matin avec Bernard, Alex et François. Ludo nous a déposé en 4*4 un peu avant Jacky, ce qui fait gagner une heure de marche. Nous avons grimpé sur le plateau de Tussoc pour profiter de la vue sur les sommets au-dessus (Monts Amery et Crozier, qui étaient dans les nuages) et Val Studer en contrebas. C’était très chouette, même si nous avions un bon petit vent de face assez fatiguant. On a franchi une cascade en escalier, on a encore un peu marché sur le plateau et on est redescendu le long d’un ravin au fond duquel il y a une impressionnante cascade qui bouillonne. Et nous sommes arrivés à la cabane pour le repas de midi.
L’après-midi, je suis allée au bord du lac avec Bernard et Alex pour jouer un peu avec ma canne à pêche, sans succès. En plus il y avait pas mal de vent, ça faisait des grosses vagues sur le lac qui se brisaient sur les rochers où j’avais pris place, on est vite trempé.

Le lendemain, dimanche matin, nous sommes allés d’abord allés au pied de la cascade qu’on avait vue d’en haut la veille. Il tombe des trombes d’eau et les montagnes ont le nez dans les nuages, le temps d’aller voir la cascade qui est tout à coté de la cabane, il s’est mis à y avoir des flocons. Les falaises prennent petit à petit des allures fantomatiques ; pas très engageant. Finalement, on s’est dit qu’on était à Kerguelen et qu’il fallait en profiter. Alors on a été jusqu’au ravin des micas que l’on a commencé à remonter, il s’est mis à neiger de plus en plus fort et le vent s’est levé. On a mangé un sandwich à l’abri d’un rocher, la neige commençait à tenir au sol… Que faire ? Vue les conditions météos et de terrain (ça faisait une heure que l’on remontait un torrent dans un éboulis) on a décidé qu’il serait prudent de faire demi-tour, de toutes façons, on ne voyait rien des paysages. Moi qui voulais aller vers les Montagnes Vertes, ça semblait bien compromis. On est retourné se mettre au sec à la cabane. Evidemment, il s’est arrêté de neiger quand nous étions rentrés, mais il commençait à se faire tard et il n’était plus envisageable d’y retourner (on n’avait plus le temps d’aller plus loin que là où nous avions fait demi-tour et d’en revenir avant le coucher du soleil) Alors tant pis, on a sorti nos bouquins en attendant le soir.
Le lundi matin, on est parti de bonne heure parce que François voulait être rentré pour midi. Départ de la cabane à 8h1/4 dans la neige, une pause de 10 minutes à Jacky pour boire un thé et nous sommes arrivés à PAF à midi, juste bien pour le repas.

A part ça, l’ambiance a été très bonne. Alex a cuisiné les deux soirs, on a fait des parties de belote à n’en plus finir et on a bien rigolé. Tout en convivialité, comme souvent en cabane !

Publicités

4 commentaires so far
Laisser un commentaire

Coucou Liénor, contente de voir que tu fais toujours de belles balades malgré les conditions météo un peu hostiles 😀 ! De notre côté, nous préparons notre déménagement, direction les Yvelines. Je vais découvrir les joies de la DSO et Sylvain celles de la bureautique à l’alma…On a trouvé une ptite maison près de Trappes, dans laquelle tu seras la bienvenue à ton retour ;-). On t’embrasse bien fort !

Commentaire par Anne C

Il est vrai que les paysages sont superbes et la vue du plateau impressionnante !
C’est dommage pour les Montagnes Vertes ( qui, si j’ai bien compris, étaient blanches ? ) !!!
Décidément, il faudra prévoir d’y retourner pour tout ce que tu veux encore voir et faire !!!
Gros bisous tendres !

Commentaire par geneviève

Ca fait tout drôle quand même de voir la neige, alors qu’ici c’est l’été. Hier, Céleste m’a demandé : « quel jour c’est chez Liénor ? » Et je lui ai dit que, comme chez nous, c’était le 8 août; elle avait l’air surprise !
Pas de nouvelles aurores australes ?

Gros bisous,

Papa

Commentaire par geneviève

Comme tu l’as compris, le commentaire précédent était de moi ! Hé bien, une occasion de plus de t’envoyer des bisous très affectueux.
Papa

Commentaire par etienne




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :